dimanche 8 mars 2015

Au magasin de pêche

                                                                                  

histoire de pêche, Daniel Lefaivre, blogue de pêche, parlons pêche
— C’est quoi ça?
— C'est votre poisson, monsieur.
— Bizarre, je le reconnais pas.
— C'est le vôtre quand même...
— Té sûr?
— Oui, regardez sur l’étiquette, c’est le bon code. Vous demeurez bien à Joliette?
— Ouais...
— C'est pour poser dans un sous-sol en stuc et en bois de grange?
— Comment t'as deviné?
— Rien, comme ça...
— C'est drôle, j’le pensais plus gros que ça... Té ben sûr que tu y as mis assez de paille partout?
— Ça fait longtemps qu’on n’utilise plus ça, monsieur...
— Cou'donc, l’as-tu bourré au papier journal mon poisson?
— Franchement...
— Tu trouves pas qu’y a l'air fou?
— Votre poisson est d’une grandeur dite normale. Tout ce qu’il y a de plus ordinaire et en plus vous n’avez pas battu de record avec ça...  Je croyais vous avoir avisé?...
— C'est ton cadre en bois qui est ben trop gros, le poisson a l'air d'une patch sur une planche vernie... Ça va prendre une loupe pour le voir!
— Monsieur désire peut-être une de nos reproductions en plastique et polymère, j’en ai un très beau modèle ici, c’est à s’y méprendre... Et avec l’utilisation des matériaux modernes, faut être expert pour voir la différence...
— Pis si quelqu'un y touche? Ça va sonner creux...
— Vous faites comme ici. Regardez, nous les installons assez haut, hors de portée, et puis voyez l’effet vu d’en dessous... Tous les magasins de sport font ça...  On en installe beaucoup dans les salles à manger des pourvoiries, c’est très tendances vous savez…
— C’est pas un vrai, celui-là?
— Vous voyez...
— Vas-tu pouvoir recoller la petite plaque en laiton où j'ai fait graver...
— C’est comme si c’était fait...
— Ben j’vas t’en prendre un. Tiens, celui-là! Yé pas trop gros, hein?
— C'est juste la bonne dimension, monsieur. Assez gros pour impressionner.
— Je t'en achète un, mais c'est vraiment parce que t'as pas de talent en taxidermie, té vraiment pas bon, mon poisson était ben plus gros que ça...
— Alors nous disons : « un poisson-trophée en plastique... »
— Marque pas ça sur la facture!...
— Soyez sans crainte.
— Té ben mieux...
— Et qu’est-ce que je fais avec votre vrai poisson naturalisé?  Je vous l’emballe aussi?

— Euh… j’vas le mettre au chalet…dans la remise du chalet…

  Daniel Lefaivre