mercredi 10 juillet 2013

Un fumet de poisson

Quand je sens le poisson, je suis heureux! 

Ne nous méprenons pas, je ne parle pas ici de sentir comme on flaire, ou comme on ressent, non, vous avez bien compris, je parle au premier degré! L'odeur par le nez! Quand je dégage une forte odeur de poisson, je suis heureux!  Cette réflexion m'est venue le jour où j'ai porté par erreur mon manteau d'automne destiné exclusivement pour la pêche... dans une activité publique en plein air!

Et je sentais drôlement fort!  Je suis plutôt habitué aux commentaires de mes proches qui, lorsque j'arrive à la maison, me font des déclarations d'amour du style: "Pouah, ça paraît que tu reviens de la pêche" ou "tu sens le bord de l'eau"... mais de sentir le poisson en public, c'est autre chose!

Toujours est-il que cette odeur que je ne déteste pas m'a ramené directement vers les savoureux effluves de rivages, presque à marée basse, où se mêlent mille et une fragrances naturelles propres à la nature dans un joyeux cocktail de plantes, de vase, d'eau, et de poissons...

À la pêche, c'est toute la nature qui nous entoure avec ses senteurs de verdure, ce vent du nord qui nous amène au nez toutes les subtilités qu'il a volées sur son passage.  Il y a dans le vent qui longe le couloir du Saint-Laurent autant d’information olfactive qu'un œnologue en retrouve dans un verre de vin!  Quand je pêche en bordure des plaines inondables, à proximité des marais ou dans le contre-courant créé par un remous, les très agréables odeurs offertes par la nature font aussi partie du bonheur d'être à la pêche!  Et que dire d'une rosée tellement forte qu'elle nous donne l'impression, à l'aube, qu'une violente pluie s'est abattue sur la forêt!  Elle nous procure cet indescriptible parfum d'humus, d'écorces et de robes de batraciens au point où on pourrait croire qu'on est en pleine Amazonie tropicale! 


Sur mon manteau d'automne, l'odeur incrustée était celle d'un brochet avec qui j'ai eu maille à partir avant de le gracier. Une certaine quantité de limon avait dû toucher le tissu qui une fois sec libérait cette odeur de muqueuse. Plusieurs jours plus tard, je n'avais qu'à frotter mon manteau pour que l'odeur soit encore plus évidente.  C'était comme on retrouve dans les magazines de mode pour le lancement d'un nouveau parfum; grattez et sentez!

Alors je me disais que Chanel, Versachez ou Ralph Lauren devraient inventer une nouvelle fragrance pour pêcheurs et pêcheuses, en vente dans les magasins de plein air! Ce qui aiderait les passionnés de pêche comme moi à passer au travers de l’hiver en ayant l’impression de ne jamais avoir quitté complètement le bon spot où l’action était au rendez-vous.

Pour baptiser le nouveau produit, on pourrait penser à « Doré de Dior », « Aqua Gluant de Armani », « Rapala de Prada », « Pêche blanche de Lise Watier », « Bass de Hugo Boss », « Marais de Jean Paul Gautier », « Fleuve de Yves Saint-Laurent », ou encore mon préféré « Hameçon no 5 »…

Mais parmi toutes les qualités qu’aurait ce parfum, empreint d’arôme de poiscaille, d’étang, de varech et de souvenirs impérissables, une qualité essentielle devra faire partie de la composition de celui-ci : avoir aussi toutes les composantes d’un chasse-moustiques!

J'invite les lecteurs à me faire leur proposition de nom de parfum pour pêcheurs en m'envoyant un commentaire. Peut-être trouverons-nous d'amusantes perles… d’eau douce !


Il paraît que la Rivière des Parfums du Viêt Nam possède des caractéristiques uniques.  Peut-être pourrions-nous y découvrir les bases de la fragrance qui reste à inventer!
Mais en attendant d’assister un jour au lancement de ce parfum, j’ai répertorié quelques vrais noms de produits qui pourraient plaire aux amateurs de pêche en cette période des fêtes, histoire d’associer le thème à la passion! 

Eau Sauvage de Dior, car après tout, cela nous ramène aux eaux turbides des pieds de cascades où se cache la truite!  Poison de Dior, puisqu’il ne manque qu’un autre « s » !  Mais on est très loin de l’odeur de brochet!  Pardon, de Nasomatto, pour le pêcheur qui désire obtenir quelques indulgences auprès de sa conjointe!  Obsession par Calvin Klein, est-il besoin de rajouter que c’est pour l’obsession de la pêche? (Au fait, y a-t-il une journée qui passe sans que vous ayez une pensée pour la pêche?)…  Intuition d’Estée Lauder, pour aider à conserver l’instinct du pêcheur!  L’eau de toilette Escape, pour l’extraordinaire évasion que procure cette passion de la pêche!  Adventure de Davidoff, pour souligner l’esprit aventurier du fou de la canne à pêche! Acqua Di Giò de Giorgio Armani, pour ne jamais quitter le plan d’eau, comme les jours où dans l’embarcation, on voudrait arrêter le temps!  Finalement, pour ceux et celles qui souhaitent se débarrasser de cette foutue passion qui peut parfois occasionner des problèmes comme au moment où vient le temps de choisir la destination vacances avec votre conjointe, je vous recommande Antidote, de Viktor & Rolf!

Alors à quand la naissance de Rivières, une eau sauvage enivrante qu’on présentera aux prochaines expositions de chasse et pêche?

En espérant la sortie de ce spectaculaire parfum imaginaire avec forts effluves de poissons, de marais et d’écume, je vais me contenter de fouiller dans mes souvenirs et dans le fond de mon coffre de pêche pour voir s'il ne reste pas un petit restant d'arôme de rivage en patientant le retour du printemps.

<*((((>{