dimanche 2 avril 2017

Trop pressé

                                                                               

Histoires de pêche, blogue de pêche, Daniel Lefaivre, pêche à la dérive
Une excellente tactique de pêche en eau trouble consiste à diriger la pointe de l'embarcation face au courant et avec une seule ancre. Retenu ainsi de l'avant, le bateau se dirigera à bâbord et à tribord, au gré du courant, couvrant de la sorte une plus grande surface d'exploration. L’effet de «pendule» obtenu sera idéal pour toucher le fond et y laisser traîner une cuillère à dandiner, par exemple.

Michel est le type de pêcheur anxieux, un peu distrait, et qui panique littéralement une fois arrivé au lieu de pêche propice. Toutes les excuses sont bonnes pour sauter dans le bateau au plus vite! Alors, pas question d'installer les lignes ou même d’entrer les sacs de couchage dans le chalet. Pour Michel, tous les gestes qui n'ont pas un réel rapport avec la pêche immédiate sont considérés comme pure perte de temps.

Il avait vidé à la hâte le contenu de sa voiture dans l’embarcation, contenu qui se retrouvait dans un désordre total. Michel ne se souciait guère du fouillis qu’il avait causé.  Sa seule priorité était de se rendre au plus vite au bon « spot » avant les autres.

Une fois rendu au bon endroit, notre pêcheur allait en profiter pour se calmer, tout en faisant un peu de ménage, mais seulement une fois sa ligne à l’eau. Il allait bientôt faire un peu d'ordre avant de mettre par mégarde le pied sur une canne ou de déposer son manteau dans une flaque d’eau.

Il trouva l'ancre enfouie sous le câble, la dégagea partiellement, lança avec force cordage et poids d'un seul coup, pensant que tout allait se démêler comme par magie, comme les filets de pêcheurs commerciaux qui se déroulent avec grâce...

Il vit la corde danser légèrement comme un serpent qui bondit vers sa proie, puis plus rien, comme le ruban d’un film qui se brise au cinéma. L’ancre et la corde disparurent le temps de faire un gros « plouc ».


Michel venait de réaliser que l’ancre n’était retenue d'aucune façon à l'embarcation...

Daniel Lefaivre